Echange Franco-Allemand

vendredi 16 septembre 2016
par  Anne KRAUS
popularité : 97%

Reportage Alsace20 au lycée Lavoisier

« Quand les atomes sont crochus… - Wenn die Chemie stimmt… »

Un partenariat entre le Lycée Laurent Lavoisier à Mulhouse et la Mildred-Scheel-Schule à Böblingen

Pourquoi la mousse mousse ? C’est la deuxième fois que le Lycée Lavoisier accueille un groupe d’élèves allemands et leurs deux professeurs accompagnateurs pour analyser la chimie, la physique et la biologie de la mousse au chocolat.
Pendant la semaine du 12 au 16 septembre les Allemands sont dans nos murs et font donc partie de la réalisation d’un partenariat entre le Lycée Lavoisier et le lycée allemand « Mildred-Scheel-Schule » à Böblingen.

Après leur arrivée les élèves allemands ont été accueillis par M. Fussler, le Proviseur, le responsable du projet, M Donischal, et l’ancienne volontaire allemande, Anne Kraus. Les élèves français étaient ravis de revoir leurs correspondants et ils les attendaient déjà avec impatience. Pour la suite, il était prévu de prendre le déjeuner à la restauration scolaire afin de partager la culture française car nos amis allemands n’ont pas de cantine au lycée.

Pour l’après-midi les Allemands ont fait un tour en ville pour visiter Mulhouse. L’objectif de cette visite guidée, c’était de faire la connaissance de Mulhouse à travers ses murs peints. La visite permettait d’apprendre des détails sur l’histoire de Mulhouse et de comprendre l’aspect de l’art représenté par les murs peints. De plus, nous avons eu de la chance avec la météo : il faisait très beau et même un peu trop chaud.

Mardi matin les élèves allemands ont participé aux cours de leurs correspondants. L’objectif était de voir les différences entre les deux systèmes éducatifs. Souvent, on ne se rend pas compte que son propre système éducatif a également de bons côtés et grâce à une comparaison, on arrive à voir les avantages de son propre système. Aussi les deux collègues d’Allemagne, Mme Bernard et Mme Hesse, ont participé aux cours de leurs matières. Pour l’après-midi, les élèves français et allemands étaient leurs propres chefs et ils ont décidé de jouer au « laser game » tous ensemble. Cet après-midi est un bon exemple de ce que nous voudrions réussir avec ce partenariat : créer de liens entre les jeunes Français et Allemands et leur faire comprendre qu’il existe de moyens pour surmonter la barrière des langues. Ensuite, nous avons rencontré M Chauvet, qui a des compétences en matière de théâtre, qui nous a soutenus pour préparer un petit sketch pour la soirée avec les parents.

Pour mercredi matin, nos collègues des sciences (M Donischal et Mme Haeberle) ont préparé de travaux pratiques. Comme l’année dernière, nous avions décidé de travailler sur le sujet « Au cœur de la mousse au chocolat ». Une partie du groupe était chez Mme Haeberle pour compter les bactéries dans une mousse au chocolat afin de comprendre les défis lors de la production d’une mousse au chocolat qui ne risque pas de problèmes de la santé. L’autre partie des élèves est restée chez M Donischal pour voir les bases physiques de la mousse au chocolat. D’abord, les élèves ont récapitulé les ingrédients d’une mousse pour ensuite comprendre la fonction de chaque ingrédient. Ils ont appris qu’on peut remplacer les ingrédients habituels par des produits chimiques qui sont équivalant concernant leur fonction. La question centrale était : Pourquoi la mousse mousse ? Les expériences autour de cette question ont servi à comprendre les différentes étapes d’une production d’une mousse au chocolat. Les élèves ont travaillé en binômes bilingues pour se soutenir avec les instructions en français. C’était un plaisir de voir quel moyen de communication les élèves ont trouvés : Soit ils ont su le dire en allemand soit ils ont essayé de le dire en anglais soit ils s’ont le juste montré.

Pour l’après-midi, c’était encore une fois les correspondants français qui ont préparé quelque chose pour leurs amis allemands. Ils ont organisé une sortie à la patinoire ce qui était bien vu qu’il faisait encore bien chaud en dehors. Après, nous nous sommes rencontrés encore une fois avec M Chauvet pour répéter le sketch juste avant la soirée avec les parents. Malgré un court temps de préparation, les élèves ont réussi à faire un bon travail de groupe. Finalement, les parents sont arrivés au lycée et ils ont apporté des choses à manger afin de créer un petit buffet pour la partie agréable de la soirée. Le buffet était complété par notre équipe de cuisine qui a réalisé un travail extraordinaire. Le cuisiner a même apporté les drapeaux de deux pays pour décorer le buffet. Pendant la présentation, les élèves étaient formidables. L’idée était de visualiser la rencontre entre les Allemands et les Français. Pour commencer, trois élèves français ont discuté les avantages et les doutes d’une participation à un échange scolaire. Ensuite, c’étaient trois élèves allemands qui ont présenté leurs arguments pour et contre cette aventure.

Puis, on constatait que la professeure allemande avait quand même trouvé assez d’élèves pour venir en France et qu’alors, ils peuvent se mettre en route. La rencontre entre les deux groupes internationaux était chaleureuse et pour finir, chacun d’entendre ce qui était étonnant en visitant le pays partenaire. C’était impressionnant, que chaque élève fût capable de dire dans la langue de son partenaire, donc les Français en allemand et les Allemands en français. C’est le moment qui a montré aux invités la valeur de cet échange : Les élèves ont découvert la culture de leurs voisins et ils ont appris la langue de l’autre pays. Un petit diaporama avec des photos de la semaine des Français à Böblingen et de la semaine des Allemands à Mulhouse a bien clôturé la présentation. De plus, comme une journaliste de la chaine « Alsace 20 » avait filmé les expériences le matin afin de réaliser un reportage concernant le partenariat entre les deux lycées. Comme le film passait à 19 heures à la télé nous en avons profité pour le regarder tous ensemble. Lors de la dégustation du buffet des conversations sympathiques ont commencé. La barrière de langue n’existait plus et la soirée fût un succès total pour tout le monde. Par ailleurs, nous avons eu le plaisir d’avoir un peu de la musique : Un élève français était venu avec sa cornemuse et sa dextérité a impressionné tout le monde.
Jeudi était la journée de sortie pour les Allemands. Malheureusement le beau temps n’a pas tenu toute la journée. Ils ont visité Colmar avec un tour guidé pour découvrir la veille ville. Ensuite, ils sont allés au Château du Haut-Kœnigsbourg qu’ils ont visité avec un guide.
Vendredi matin c’était l’heure de se dire au revoir. Les élèves allemands auraient bien aimé rester encore une semaine et l’adieu ne fût pas facile. Mais nous sommes sûrs que nous n’avons pas dit « Adieu ! », plutôt nous avons dit « Au revoir ! ». Les élèves et les professeurs accompagnateurs ont vraiment bien profité du projet : ils ont eu la possibilité de faire la connaissance d’une autre culture et d’approfondir leurs compétences linguistiques. C’est la deuxième année que cet échange a lieu entre le lycée Lavoisier et la Mildred-Scheel-Schule et nous souhaitons le maintenir pour de nombreuses années. Vive l’amitié franco-allemande !

Anne Kraus
Volontaire de l’OFAJ
Chargée de mission pour la promotion de la langue allemande